Publier les "Trésors" de la Renaissance: De l’intitulation du volume à l’ordonnancement des savoirs

Author(s): Anne Réach-Ngô, Université de Haute-Alsace

Au dernier congrès de la RSA, on avait caractérisé le genre éditorial des "Trésors" par un même protocole de fabrication (la compilation), des visées similaires (l’encyclopédisme et la vulgarisation), des usages communs du livre (ceux des ouvrages pratiques), et une rhétorique publicitaire commune. On voudrait désormais interroger la portée même de l’acte d’intitulation quant à la constitution d’un tel genre éditorial: le baptême linguistique qui consiste à intituler un ouvrage de compilation "Trésor" suffit-il à le faire entrer dans une catégorie "générique," recouvrant des procédés d’organisation de la matière qui permettraient de différencier les "Trésors" proprement dit des "Fleur(s)," "Methode," "Parangon" et autres "Bouquet" désignant des ouvrages formellement apparentés. En somme, de quel type de classement, de quelle pensée de la compilation le titre de "Trésor" est-il le signe?