La forgerie générique du livre emblématique

Le « genre » de l’emblème, né avec Alciat, reconfiguré par ses éditeurs et traducteurs successifs, fécondé par la tradition allégorique de l’Antiquité et la tradition de l’écriture épigrammatique, forgé dans les creux du langage hiéroglyphique, s’incarne en France dans une série de recueils qui, depuis Corrozet et La Perrière, se distinguent par la multiplicité des modèles textuels et formels dont ils se réclament. C’est ce vaste espace générique que l’on se propose d’examiner, pour mettre en évidence l’hybridité emblématique, et mettre tout particulièrement en évidence le croisement fécond entre la brièveté aphoristique et le déploiement narratif qui marque la naissance du « genre » dans la France des années 1540.